UE et austérité criminelle en Grèce : un projet de société pour l’Europe

Intro :

Un livre très instructif, très clair et très bien fait : La Grande régression. La Grèce et l’avenir de l’Europe
Ouvrage collectif dirigé par la politologue et sociologue Noëlle Burgi (Le Bord de l’eau, 2014).


Source : www.editionsbdl.com/fr/books/la-grande-rgression.-la-grce-et-lavenir-de-leurope/366/

Allan Popelard évoque l’ouvrage dans la rubrique Littératures du monde dans Le Monde diplomatique de ce mois de juillet 2014 : une politique d’austérité européenne qui provoque une remise en cause délibérée des principes de l’Etat social, génère un véritable chaos économique et social (chômage de masse pour les jeunes, baisse drastique des retraites, augmentation du nombre de suicides…), ainsi qu’une crise sanitaire majeure (démantèlement des services publics de santé, résurgence de maladies anciennes, plus d’accès aux soins…).

La politique européenne est responsable, et coupable, de cette situation dramatique que subit le peuple grec depuis 2009, dépouillé de ses ressources naturelles, de ses biens et services publics, bradés au profit des intérêts privés. Le tout avec la bénédiction et la collaboration active de l’UE, de la BCE.

Une « reconfiguration des politiques économiques et sociales » par le biais de réformes néolibérales brutales réalisées sur ce petit pays d’Europe (11 millions d’habitants), prélude à l’extension à d’autres pays (Portugal, Espagne, Italie, Irlande…).
Sans oublier la France, plus gros morceau à digérer, mais au patrimoine public et aux ressources naturelles inestimables.

L’Europe pour la paix, qu’ils disaient… ?
Funeste hypocrisie et véritable enfumage organisés depuis le début de la construction européenne. Une Union européenne assujettie et asservie aux intérêts des grandes compagnies privées, pour assurer et développer la suprématie des firmes transnationales européennes (et indirectement, nord-américaines), contre les législations et les politiques régulatrices des Etats et contre les politiques sociales favorables aux peuples.

Publicités
Cet article, publié dans Grèce, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.