Paris, dimanche 15 février 2015 : manifestation de soutien au peuple grec

Manifestation Paris 15 février 2015
Intro :

Le peuple grec continue de se battre pour sa survie, son avenir.
Un exemple à méditer pour tous les peuples d’Europe dirigés par des gouvernements au service de la finance, des multinationales et qui ne pensent, pour la plupart, qu’à leurs carrières et leurs intérêts personnels.

Que les peuples européens cessent enfin d’être les gogos d’une propagande anti-Grecs servie depuis plusieurs années par les médias afin de justifier l’application d’une politique « néo-libérale » aux conséquences sociales et sanitaires criminelles, imposées par le trio infernal Banque centrale européenne, Commission européenne et Fonds monétaire international.

Ces politiques d’austérité aux accents dogmatiques et quasi-religieux, ravagent les sociétés et ruinent l’avenir des peuples soumis à la dictature des marchés. Des politiques austéritaires destinées à satisfaire la mégalomanie et l’avidité sans limite d’une minorité de milliardaires et de millionnaires tout-puissants, mais également à servir et atteindre certains objectifs géostratégiques en imposant à des Etats une domination économique et politique.

  • Rassemblés à Athènes, les Grecs ne lâchent rien [Vidéo]
    Par La Rédaction d’Okeanews, Vincent Vaury, le 12 février 2015
    Le soutien de la population pour les négociations du nouveau gouvernement, place Syntagma, à Athènes.
    Des milliers de grecs ont afflué ce mercredi 11 février partout en Grèce pour manifester leur soutien au gouvernement dans ses négociations avec les créanciers du pays.
    (Lire la suite…)
    Source : www.okeanews.fr/20150212-rassembles-athenes-les-grecs-ne-lachent-rien-video

    [Extrait] Déclaration d’une manifestante :
    « Nous ne demandons pas la charité, nous avons des exigences.
    Nous n’attendons aucun sauveur.
    Le peuple se bat seul. Chaque peuple vainc seul.
    Le peuple vient en soutien au gouvernement.
    Et nous, nous allons pousser le gouvernement à l’action. Nous ne le laisserons pas reculer.
    Nous n’espérons pas. L’espoir est pour les faibles. Il revient au peuple de se battre.
    Nous exigeons de notre gouvernement qu’il ne recule pas, qu’il ne brade rien, qu’il ne signe rien qui puisse nuire à la Grèce.
    C’est pour cela que nous le soutenons, car nous exigeons de lui qu’il se batte.
    Et le peuple mène le combat, comme il l’a toujours fait. »

Publicités
Cet article a été publié dans Actions & soutiens, Grèce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.