« Je suis Charli€… » : Tignous reviens !

Revue de presse :

  • Charlie Hebdo se divise face au « poison des millions »
    Par L’Express.fr avec AFP, publié le 1er avril 2015
    Après avoir recueilli 30 millions d’euros en dons, aides et ventes record, l’hebdo satirique endeuillé par les attentats de janvier voit son équipe se déchirer autour de cette imposante fortune.
    Unis dans l’épreuve mais divisés par l’argent… Alors que sortait ce mercredi le 1184e numéro de Charlie Hebdo, les membres de la rédaction s’opposent sur le futur statut juridique du journal satirique, trois mois seulement après l’attentat qui a décimé son équipe.

    Des salariés qui veulent être actionnaires
    Réunie en un collectif, une quinzaine de salariés*, dont le dessinateur Luz, le journaliste Laurent Léger et l’urgentiste Patrick Pelloux, a publié une tribune parue ce mercredi dans Le Monde.
    Les signataires estiment que Charlie Hebdo est désormais un « bien commun » et dénoncent le « poison des millions » engrangés depuis la tragédie du 7 janvier. Craignant « que le journal, devenu une proie tentante, fasse l’objet de manipulations politiques et/ou financières », ils refusent « qu’une poignée d’individus prenne le contrôle » de l’hebdomadaire. Et, à ce titre, réclament également un statut d' »actionnaires salariés à part égale » afin « d’être impliqué dans la reconstruction de ce qui est pour [eux] aujourd’hui bien plus qu’un employeur ».
    (Lire la suite…)
    Source : www.lexpress.fr/actualite/medias/charlie-hebdo-se-divise-face-au-poison-des-millions_1667405.html

  • « Charlie Hebdo » : l’argent sème la zizanie au sein du journal
    Par Le Point avec AFP, le 20 mars 2015
    Deux mois après l’attentat qui a décimé la rédaction du journal, des querelles liées à la gestion financière de « Charlie » secouent le canard.
    Deux mois après l’attentat qui a décimé Charlie Hebdo, les survivants se divisent : onze salariés demandent que tous les collaborateurs deviennent actionnaires à parts égales du journal, qui a recueilli près de 30 millions d’euros depuis la tuerie.
    « Laurent Léger (journaliste de Charlie Hebdo, NDLR) a annoncé mercredi en conférence de rédaction avoir créé un collectif pour ouvrir des négociations sur une répartition égalitaire du capital », a indiqué à l’AFP un des avocats du journal, représentant de la direction, qui n’a pas souhaité être nommé.
    (Lire la suite…)
    Source : www.lepoint.fr/medias/charlie-hebdo-l-argent-seme-la-zizanie-au-sein-du-journal-20-03-2015-1914475_260.php
  • Division à Charlie Hebdo sur l’argent du journal
    Par AFP, le 19 mars 2015
    Paris – Deux mois après l’attentat qui a  , les survivants se divisent: onze salariés demandent que tous les collaborateurs deviennent actionnaires à parts égales du journal, qui a recueilli près de 30 millions d’euros depuis la tuerie.

    « Laurent Léger (journaliste de Charlie Hebdo, ndlr) a annoncé mercredi en conférence de rédaction avoir créé un collectif pour ouvrir des négociations sur une répartition égalitaire du capital« , a indiqué à l’AFP un des avocats du journal, représentant de la direction, qui n’a pas souhaité être nommé.

    Dans un mail à la rédaction dont l’AFP a obtenu une copie, Laurent Léger précise que ce collectif réunit onze collaborateurs, dont l’urgentiste Patrick Pelloux et le dessinateur Luz. Ce collectif a engagé deux avocats, dont Antoine Comte, qui a notamment défendu Rue89, le Syndicat de la magistrature et Olivier Besancenot.

    Charlie Hebdo est détenu actuellement à 40% par les parents de Charb, ex-directeur de la publication tué dans l’attaque du 7 janvier, à 40% par le dessinateur Riss, blessé à l’épaule, devenu le nouveau directeur du journal, et 20% par Eric Portheault, co-gérant.

    Juste avant l’attentat jihadiste qui a tué douze personnes de l’équipe, le journal, au bord de la faillite, ne se vendait qu’à 30.000 exemplaires. Il a depuis vu affluer les dons et les abonnements, et vendu à plus de 7 millions d’exemplaires son « numéro des survivants » du 14 janvier. De nombreux collaborateurs vivent désormais sous protection policière.

    « Nous prenons acte des souhaits des salariés d’être associés à la vie du journal. Mais nous sommes encore très loin de la réflexion sur l’actionnariat« , a commenté l’avocat du journal, expliquant que les dirigeants étaient « navrés » de cette initiative.

    « Riss est encore à l’hôpital, les parts de Charb sont gelées par (sa) succession. Tout cet argent fait plus de mal que de bien. Cela fait penser à ces enterrements où on se bat déjà en revenant du cimetière pour les bijoux de la grand-mère« , a-t-il regretté.
    (Lire la suite…)
    Source : http://lexpansion.lexpress.fr/actualites/1/actualite-economique/la-redaction-de-charlie-hebdo-se-divise-sur-l-argent-du-journal_1663066.html

  • « Charlie Hebdo » face à un afflux d’argent inédit
    Par Alexandre Piquard, Le Monde, le 24 février 2015
    Cette fois-ci, le tirage ne sera « que » de 2,5 millions d’exemplaires, contre huit au total pour le numéro précédent, sorti le 14 janvier. Mais tous ces chiffres restent exceptionnels pour Charlie Hebdo, à la veille de son nouveau numéro attendu en kiosques mercredi 25 février, un mois et demi après les attentats du 7 au 9 janvier.

    « Il y a eu un grand élan de solidarité et les montants des dons reçus et des recettes prévues sont totalement décalés.
    Charlie Hebdo n’était pas fait pour avoir autant d’argent », explique Richard Malka, l’avocat du journal depuis vingt-deux ans. Ce dernier détaille comment Charlie Hebdo compte gérer la quinzaine de millions d’euros attendue, tout en précisant que les derniers chiffres ne sont toujours pas définitifs.
    (Lire la suite…)
    Source : www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2015/02/24/charlie-hebdo-face-a-un-afflux-d-argent-inedit_4582280_3236.html
Publicités
Cet article, publié dans France, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.