Livres

Maurice ALLAIS (1911-2010)

  • La Mondialisation. La destruction des emplois et de la croissance
    (éd. Clément Juglar, 1999)
    Maurice Allais_La mondialisation la destruction des emplois et de la croissance
    Citation
    : « Ce livre est dédié aux innombrables victimes dans le monde entier de l’idéologie libre-échangiste mondialiste, idéologie aussi funeste qu’erronée, et à tous ceux que n’aveugle pas quelque passion partisane. »

 

Jules ARCHER (1915-2008)

 

Joel BAKAN (né en 1959)

  • [Top 5 !] : La Corporation. La soif pathologique de profit et de pouvoir (Les Editions Transcontinental, 2003)
    Joel Bakan_La Corporation_2003
    ou
    Psychopathes & Cie. La soif pathologique de profit et de pouvoir
    (Les Editions Transcontinental, 2003)
    Joel Bakan_Psychopathes & cie_2003
    [4ème de couverture] :
    « Fascinante analyse du fonctionnement et des valeurs de la grande entreprise, cet essai pose un diagnostic implacable : la multinationale, personne morale aux yeux de la loi, a un comportement déviant qui rappelle à s’y méprendre celui d’un psychopathe.
    Egocentrique, amorale et inhumaine, elle défend sans relâche son propre intérêt économique, parfois au mépris des conséquences désastreuses de ses actions. Si la poursuite de son objectif l’exige, elle n’hésite pas à exploiter les populations des pays pauvres, à vendre des produits dangereux, à piller les ressources naturelles, à abuser de la naïveté des enfants, à diffuser des propos mensongers… Ces infamies, elle les commet souvent en toute impunité, les communautés étant aveuglées par ses prétentions à la responsabilité sociale et les gouvernements ayant renoncé à tout contrôle en optant pour la déréglementation et la privatisation.
    Faits, chiffres et témoignages percutants à l’appui, Psychopathes & cie jette un regard lucide et impitoyable sur l’ordre économique moderne. En toile de fond de cet ouvrage magistral, une question à la fois simple et brutale : qu’est-ce qui ne marche plus dans notre système ? »

 

Zbigniew BRZEZINSKI (né en 1928)

  • [Top 5 !] : Le grand échiquier. L’Amérique et le reste du monde (Bayard, 1997)

    Brzezinski_Le grand échiquier_Bayard 1997  Brzezinski_Le grand échiquier_1997
    [4ème de couverture] :
    « Les Etats-Unis se sont élevés à une position hégémonique qu’aucune nation n’a acquise par le passé. Pour la première fois dans l’histoire, un pays est devenu une puissance dominante universelle. Sa politique est la clé de l’ordre mondial. L’Amérique continuera-t-elle à tirer les ficelles ? Quels seront dans les années à venir les points chauds du globe, en particulier sur le continent eurasien, où tout se joue ? De quelles cartes les autres pays, en particulier l’Europe, disposent-ils pour équilibrer et défier la suprématie américaine ? Bref : les Etats-Unis vont-ils rester les maîtres de l’échiquier mondial, et comment ? Les clés du monde contemporain par l’une des plus grandes autorités internationales en matière de géopolitique et de stratégie. »

    Titre original : The Grand Chessboard. American supremacy and its geographic imperatives (BasicBooks, 1997)
    Brzezinski_The Grand Chessboard_1997
    Lire article M&Cies : https://mondialisationetcies.wordpress.com/2014/08/18/guerre-en-ukraine-les-vraies-raisons-du-conflit-l-eurasie/

 

Smedley D. BUTLER (1881-1940)

  • [Top 10 !] : La Guerre est un racket (Les Editions Maison, 2008)

    Smedley D. Butler_La guerre est un racket_1935
    Titre original : War is a racket (The Butler Family, 1935, 2003 ; Feral House, Los Angeles, 2003)

 

Ouvrages COLLECTIFS

  • [Top 10 !] : Economix (Harry N. Abrams, Inc., New York, 2012 ; Les Arènes, Paris, 2013)
    Textes et illustrations de Dan E. Burr, Michael Goodwin, introduction de Joel Bakan, traduit de l’anglais (États-Unis) par Hélène Dauniol-Remaud

    Economix_2012
    De la naissance du capitalisme à la crise financière de 2008, Economix nous raconte pour la première fois en BD l’histoire de l’économie mondiale.
    D’où vient la dette ? Peut-on retrouver la croissance ? Le plein emploi ? Est-ce que l’on vit mieux que nos grands-parents ? Pourquoi la crise ? Pourquoi le mouvement Occupy Wall Street ?
    Cette BD/document d’un nouveau genre explore trois siècles de pratiques économiques. Elle raconte la mondialisation, les grands penseurs, les impasses et les rebonds, l’impact des guerres, des changements climatiques ou des pénuries de ressources.
    Clair et pédagogique, tout en images, avec l’humour en prime, Economix est indispensable dans toutes les bibliothèques. Comprendre l’économie, c’est maîtriser notre destin.
    Source : www.arenes.fr/spip.php?article3111

 

  • [Top 5 !] : La Grande Régression. La Grèce et l’avenir de l’Europe
    Sous la direction de Noëlle Burgi, juillet 2014

    La Grande régression_Noelle Burgi
    Avec les contributions de : Kostas Bairaktaris, Apostolos Kapsalis, Kostis Karpozilos, Loukia Kotronaki, Yannis Kouzis, Katerina Matsa, Dimitris Psarras, Corina Vasilopoulou, Polymeris Voglis.
    Noëlle Burgi est chercheure au CNRS, sociologue et politologue, auteure, entre autres, de La Machine à exclure. Les faux-semblants du retour à l’emploi (La Découverte, 2006).
    Source : www.editionsbdl.com/fr/books/la-grande-rgression.-la-grce-et-lavenir-de-leurope/366/

    La Grande Régression. La Grèce et l’avenir de l’Europe
    Sous la direction de Noëlle Burgi
    Par Alain Popelard, Le Monde diplomatique, juillet 2014
    Fruit d’un travail interdisciplinaire dirigé par la politologue et sociologue Noëlle Burgi, La Grande Régression dépeint le chaos engendré par les mesures d’austérité en Grèce. Plutôt que de relever de l’aveuglement, ces politiques semblent expérimenter un projet destiné à l’ensemble de l’Europe : la « reconfiguration des politiques économiques et sociales », prélude à la « remise en cause généralisée de l’Etat social ». De la fermeture de la radiotélévision publique, le 11 juin 2013, à la répression de l’action syndicale, le peuple grec a été soumis à un laminage d’une incroyable violence. Dans le dernier chapitre, particulièrement éclairant, les auteurs montrent que le démantèlement des services publics de santé s’est traduit par la résurgence de maladies naguère quasiment disparues, ainsi que par la recrudescence des suicides et des addictions. « Miroir dans lequel peuvent se lire les contradictions de la construction européenne, la Grèce pose aujourd’hui la question de la pérennité et de la viabilité du projet démocratique et social dont l’Europe s’est longtemps voulue l’incarnation. »
    Source : www.monde-diplomatique.fr/2014/07/POPELARD/50649

 

  • [Top 5 !] : Histoire secrète du patronat de 1945 à nos jours. Le vrai visage du capitalisme français (Editions La Découverte, 2009)
    Sous la direction de Benoît Collombat et David Servenay, avec Frédéric Charpier, Martine Orange, Erwan Seznec

    Collombat-Servenay_Histoire secrète du patronat de 1945 à nos jours_2009
    [4ème de couverture] : « De la Seconde Guerre mondiale à la crise financière de 2008-2009, chacun croit plus ou moins connaître l’histoire de l’économie française. Mais derrière l’histoire officielle s’en cache une autre, secrète : elle met en scène les hommes qui ont réellement façonné le capitalisme français. C’est cette saga que racontent dans ce livre cinq journalistes d’investigation.
    Du recyclage des anciens cadres de Vichy dans la reconstruction jusqu’aux caisses noires des syndicats patronaux, en passant par le financement secret des partis politiques ou les graves dérives du paritarisme, on découvre le rôle central de personnages aussi puissants que discrets, qui ont influencé les choix économiques des présidents successifs de la Ve République. »
    (Lire la suite…)
    Source : www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Histoire_secrete_du_patronat_de_1945_a_nos_jours-9782707166432.html

    « L’histoire secrète du patronat, de 1945 à nos jours »
    Là-bas si j’y suis, France Inter, émission du mardi 1er décembre 2009
    Un entretien avec Benoît Collombat, David Servenay et Erwan Seznec, autour de leur livre « Histoire secrète du patronat : de 1945 à nos jours : le vrai visage du capitalisme français »
    (Lire et écouter la suite…)
    Source : www.la-bas.org/spip.php?article1801

 

  • [Top 5 !] : Europe Inc. Comment les multinationales construisent l’Europe & l’économie mondiale
    Observatoire de l’Europe industrielle (CEO), Belén Balanyá, Ann Doherty, Olivier Hoedeman, Adam Ma’anit (Agone, 2005)Traduit de l’anglais parMickeyGaboriaud et Benoît Eugène
    CEO_Europe Inc_2000

    Titre original : Europe Inc. regional and global restructuring and the rise of corporate power (PlutoPress, 2000)

    Préface de Raoul-Marc Jennar :
    (Nouvelle édition revue et actualisée, 4ème de couverture) : « En 2004, Le Conseil européen invitait tout naturellement Gehrard Cromme, PDG de Thyssenkrupp et nouveau président de la Table ronde des industriels européens (ERT) – lobby qui constitue depuis les années 1990 une des principales forces de la scène politique européenne. Dans son discours, il appelait de ses vœux la concentration, entre les mains d’un « commissaire unique – totalement dévoué à la concurrence totale sur des marchés libres –, des portefeuilles du marché intérieur, de l’industrie et de la recherche, capable d’accélérer au niveau européen mais, plus vital encore, aussi aux échelons nationaux, la mise en œuvre des décisions ». Et de conclure : « Il est temps de savoir à quel niveau d’excellence nous pouvons parvenir. Le marché mondial sera notre seul juge. »
    Le Conseil devrait procéder au printemps 2005 à l’évaluation de la stratégie de Lisbonne. Outre les recommandations de l’ERT, il pourra s’appuyer sur le rapport d’un « groupe de haut niveau » qui compte un responsable d’Unilever, le vice-président de Nokia, le directeur général de la Société européenne des satellites, et l’ancien président de la Confédération européenne des syndicats. Le rapport reprend à son compte la nécessité de tenir les objectifs et les délais fixés avant l’élargissement et la crise des valeurs technologiques, malgré ou peut-être même à cause de l’opposition grandissante des citoyens européens qui découvrent peu à peu les conséquences sociales et environnementales de cet agenda. »
    Source : http://atheles.org/agone/elements/europeinc/

 

Jonathan CRARY

  • 24/7 Le capitalisme à l’assaut du sommeil
    Traduit de l’anglais (États-Unis) par Grégoire Chamayou (Zones, 2014)

    Jonathan Crary_Le capitalisme à l'assaut du sommeil
    [Zones] : « Vous avez ici gratuitement accès au contenu des livres publiés par Zones. Nous espérons que ces lybers vous donneront envie d’acheter nos livres, disponibles dans toutes les bonnes librairies. Car c’est la vente de livres qui permet de rémunérer l’auteur, l’éditeur et le libraire, et de vous proposer de nouveaux lybers et de nouveaux livres. »
    (Lire la suite…)
    Source : www.editions-zones.fr/spip.php?page=lyberplayer&id_article=185

 

Marianne DEBOUZY (née en 1929)

  • [Top 10 !] : Le capitalisme « sauvage » aux Etats-Unis, 1860-1900 (Le Seuil , 1972 ; 1991)
    Marianne Debouzy_Le capitalisme sauvage aux Etats Unis_1972

 

Susan GEORGE (née en 1934)

 

Jean-Claude MICHEA (né en 1950)

  • L’enseignement de l’ignorance, et ses conditions modernes (Climats, 1999)
    Michéa_L'enseignement de l'ignorance
    Résumé : En dépit des efforts de la propagande officielle, il est devenu difficile, aujourd’hui, de continuer à dissimuler le déclin continu de l’intelligence critique et du sens de la langue auquel ont conduit les réformes scolaires imposées, depuis trente ans, par la classe dominante et ses experts en  » sciences de l’éducation « .
    Le grand public est cependant tenté de voir dans ce déclin un simple échec des réformes mises en œuvre. L’idée lui vient encore assez peu que la production de ces effets est devenue progressivement la fonction première des réformes et que celles-ci sont donc en passe d’atteindre leur objectif véritable : la formation des individus qui, à un titre ou à un autre, devront être engagés dans la grande guerre économique mondiale du XXIe siècle. Cette hypothèse, que certains trouveront invraisemblable, conduit à poser deux questions.
    Quelle étrange logique pousse les sociétés modernes, à partir d’un certain seuil de leur développement, à détruire les acquis les plus émancipateurs de la modernité elle-même ? Quel mystérieux hasard à répétition fait que ce sont toujours les révolutions culturelles accomplies par la Gauche qui permettent au capitalisme moderne d’opérer ses plus grands bonds en avant ?
    Source : http://gallica.bnf.fr/VisuSNE?id=oai_demarque_8792&r=&lang=FR

    Feuilleter l’ouvrage  (feuilletage d’extraits gratuit via Eden Livres)
    Source : http://flipbook.cantook.net/?d=%2F%2Fwww.edenlivres.fr%2Fflipbook%2Fpublications%2F8792.js&oid=51&c=&m=&l=&r=&f=pdf

 

 

François RUFFIN (né en 1975)

 

Eric TOUSSAINT

  • Bancocratie (Aden, 2014)
    « Ce livre est un plaidoyer en faveur de la socialisation du secteur bancaire, sa transformation en un service public, et pour l’annulation de la dette publique illégitime, largement héritée du sauvetage des banques. »
    (Lire la suite…)
    CADTM_Bancocratie_Eric Toussaint
      CADTM_Bancocratie_Bertold Brecht
    Source : http://cadtm.org/Bancocratie
Publicités