Art / marché de l’art / spéculation

Revue de presse :

  • Tout ce qui brille n’est point or
    Par Nathalie Moureau , LaViedesidées.fr, le 3 avril 2015
    Le prix d’une œuvre d’art correspond-il à sa valeur artistique ? L’économiste Nathalie Moureau montre que valeur économique et valeur artistique de l’œuvre contemporaine sont généralement déconnectées, donnant lieu à l’apparition de bulles spéculatives. Trois facteurs principaux expliquent alors ce décalage : l’information médiatique, la recherche de distinction, la spéculation.
    (Lire la suite…)
    Source : www.laviedesidees.fr/Tout-ce-qui-brille-n-est-point-or.html
  • Cette insolente explosion du marché de l’art en 2014
    Par Challenges.fr avec AFP, le 26 février 2015
    2014 a été une année exceptionnelle pour les enchères d’oeuvres d’art dans le monde avec un chiffre d’affaires historique en hausse de 26% sur un an.
    (…)
    Avec un chiffre d’affaires de 15,2 milliards de dollars (13,5 milliards d’euros) contre 12,5 milliards en 2013, les enchères publiques d’art dans le monde ont atteint l’an dernier un niveau record.
    « Un résultat époustouflant, en progression de 300% en une décennie », a déclaré à l’AFP Thierry Ehrmann, président-fondateur d’Artprice.com, dont le rapport a été réalisé en partenariat avec le conglomérat institutionnel chinois Artron.
    (Lire la suite…)
    Source : www.challenges.fr/conso-et-luxe/20150226.CHA3415/marche-de-l-art-hausse-de-300-en-10-ans.html
  • Art contemporain : la foire aux milliards
    Par François Bousquet, LeFigaro.fr, le 28 novembre 2014
    Où dénicher aujourd’hui une tribu de milliardaires? Tous les ethnologues vous le diront: dans les foires d‘art contemporain! Peu importe qu’elles accrochent leurs cimaises à Londres, Bâle, New York ou Hong-kong, ces foires attirent toujours plus de superriches taille XXXL. On se croirait plongé dans un roman de Tom Wolfe, l’auteur du Bûcher des vanités et du Gauchisme de Park Avenue. Dans Bloody Miami, l’inusable dandy des lettres américaines livrait il y a peu une description désopilante de l’Art Basel Miami Beach, l’une des plus grandes foires d’art contemporain, rebaptisée par lui «le Super Bowl du marché de l’art», avec des nuées de milliardaires en tongs.
    (Lire la suite…)
    Source : www.lefigaro.fr/arts-expositions/2014/11/28/03015-20141128ARTFIG00216-art-contemporain-la-foire-aux-milliards.php