Première guerre mondiale / propagande

 

  • Première Guerre mondiale : la censure pour masquer la réalité des combats
    Par Léo Pajon, GEO Histoire, mercredi 11 mai 2016
    Censure de la presse, muselage de l’information, « bourrage de crâne »… Pendant la Première Guerre mondiale, tout sera fait pour masquer la réalité des combats auprès de l’opinion, mais aussi des troupes.Le ciel est en feu. En ce 21 février 1916, Verdun est bombardé sans relâche. Durant trois jours, les soldats français subiront d’importants revers : plus d’un millier d’hommes du lieutenant-colonel Driant disparaîtront tandis qu’une pluie de 2 millions d’obus allemands se déverseront sur les régiments tricolores. Une catastrophe pour l’armée ? A en croire la presse de l’époque, pourtant, rien de remarquable, ou presque, ne se passe du côté de la Meuse durant ces journées noires. Le 22 février, la plupart des journaux se contentent de reprendre sans autre commentaire un communiqué officiel évoquant laconiquement une «certaine activité» au nord de Verdun. Le lendemain, L’Express du Midi souligne que les contre-attaques françaises ont repoussé les troupes allemandes et que «nous avons fait une cinquantaine de prisonniers.» A partir du 25 février, et pendant presque toute sa durée, la bataille va occuper les unes des journaux. Elle s’y étale sur plus de 400 lignes en moyenne, et deux fois plus en pages intérieures… Mais sans jamais retracer de manière fiable ce qui se passe sur le terrain.

    Le gouvernement rappelle aux journaux leurs «devoirs» en temps de guerre

    Pour Sébastien Ambit, spécialiste du sujet et auteur d’un mémoire intitulé Verdun 1916, une bataille, une image, cet épisode est le point d’orgue de la campagne de propagande et de censure menée par les autorités françaises durant la guerre. «On a réussi à créer autour de Verdun un “roman”, un récit national qui n’est pas conforme au déroulement des combats, avec un objectif clair en tête : mettre de son côté l’opinion publique.» Pour ce professeur d’histoire, il faut remonter à la guerre de 1870 afin de comprendre la rigueur du contrôle des journaux ainsi que la distorsion entre la fiction relayée par les médias et les faits.
    (…)
    Source : www.geo.fr/photos/reportages-geo/premiere-guerre-mondiale-la-censure-pour-masquer-la-realite-des-combats-160983